Navigation Menu+

Le principe du LORAN

LORAN est l’abréviation de Long Range Navigation qui est l’unique système hauturier à base terrestre qui est encore fonctionnel  pour servir de secours aux systèmes de positionnement par satellite. LORAN est un système de radionavigation de type hyperbolique et se sert des ondes d’émetteurs terrestres fixes  pour agencer une position.  

loran.jpg

Quels sont les détails techniques du LORAN

Avant d’entrer dans les détails, il faut noter les termes techniques courants du LORAN, à savoir : les émetteurs de signales, les chaînes, les récepteurs, le canal des données. Chaque station LORAN a des horloges atomiques émettant des impulsions comprenant chacune 10 périodes et occupant la bande 90 à 110 kHz. La période d’émission est appelée GRI ou Group Repetition  Interval. Chaque groupe d’émetteurs ou chaîne a ses propres GRI.

Chaque chaîne est formée d’une station principale ou plus, plus et deux stations supplémentaires. Le signal que l’on appelle de référence est émis par la station principal puis retransmis par les stations supplémentaires avec précision en termes de timing.
.      
Dans un récepteur, la détermination d’un point  géographique se réalise par étapes dont la synchronisation sur la période de répétition, la définition de la période de répétition dans l’impulsion,  le calcul der différences brutes,  la correction de propagation, la conversion en coordonnées géographiques, le calcul de navigation…

La correction, la conversion et le calcul de navigation se réalisent par la faveur des microprocesseurs  installés  dans les récepteurs conçus selon la nouvelle technologie. L’ajout d’un nouveau système de canal de données permet la transmission à bas débit des informations.

La navigation avec le LORAN

Les récepteurs nouveaux modèles peuvent afficher directement le point géographique, contrairement au LORAN-A qui marche avec des phases qui se succèdent. Le point géographique est reporté automatiquement sur un navigateur à cartographie électronique. La géométrie d‘angle des stations  détermine la précision de LORAN-C. Ce système, actuellement, reste comme dispositif de secours en cas de panne du GPS.

loran-a.jpg