Navigation Menu+

L’invention du Minitel

L’invention du Minitel

Le Minitel ou Médium interactif par numérisation d’information téléphonique est un réseau télématique, une base d’information accédant à plusieurs fonctions, très utilisé dans les année 1990.

minitel.jpg

C’est un type de terminal informatique utilisé et lancé sur le marché français depuis 1980 à 2012. Il a été un phénomène socialement soutenu par le gouvernement français. Ayant connu un franc succès à ses débuts, le Minitel a été écarté de la course par l’irruption d’internet, qui l’a même presque condamné. L’un des premiers succès de réseau télématique, le minitel est un réseau entièrement centralisé face à un internet décentralisé.

Minitel, un réseau centralisé

Minitel a été raccordé à un réseau entièrement centralisé nommé Transpac. Avec ce réseau, pour consulter les données, les utilisateurs se branchent directement à des serveurs centraux. De plus, Transpac ne pouvait établir un contact avec les réseaux similaires étrangers puisqu’il était restreint aux utilisateurs en France. Et le réseau est centralisé et client-serveur, limitant l’apport de l’utilisateur, car l’intelligence est placée dans le réseau et no dans les terminaux comme on pourrait le penser ou en périphéries comme pour l’internet.

Le Minitel, le premier succès télématique dans le monde

Suite à quelques timides tentatives de réseaux télématiques classées sans suite, seul le Minitel en France a connu le succès auprès du grand public. En effet, le moniteur était gratuit pour les utilisateurs et le système kiosque était rentable pour les fournisseurs de services, alors qu’à l’étranger les terminaux étaient payants.

forums.jpg

Bien qu’il doive une grande partie de son succès aux intérêts économiques, le Minitel était une véritable révolution technologique. C’était la plus grande base de données du monde accessible au grand public. On pouvait accéder à de nouvelles applications comme l’annuaire en ligne, l’achat par correspondance, les forums, les chats et les messageries dont les messageries roses avaient le plus contribués à l’expansion du Minitel.