Navigation Menu+

Une introduction à la télématique

Une introduction à la télématique

Les technologies de l’information et de la communication captent tellement le public que la combinaison des technologies de la communication et les ordinateurs a fait mouche.

technologie.jpg

Cette jonction est appelée la télématique. A travers les réseaux de télécommunication, la télématique permet de consulter et visualiser des données informatiques dans les ordinateurs en se connectant aux terminaux. Elle offre ainsi un accès plus large aux services en ligne et permet une transmission d’une plus grande quantité de données. Elle satisfait les professionnels comme le grand public.

Quelles sont les origines de la télématique ?

Les origines de la télématique remontent à l’apparition de la « vidéographie » au début des années 1960 en France, lors des premières études sur la transmission numérique. Parallèlement, il y a eu la recherche de nouvelles fonctionnalités pour la modernisation du téléphone. Ce qui a donné naissance au réseau « Cyclades » préalablement conçu pour devenir l’internet actuel.

telematique.jpg

Mais celui-ci a été un échec à côté de son équivalent américain « Arpanet » qui lui sera l’internet d’aujourd’hui, alors le gouvernement français le démantèle en 1975. Pour remplacer « Cyclades » il y a eu « Transpac » basé sur une autre technologie et la communication de circuit. En 1977, le célèbre rapport Nora-Minc sur l’informatisation de la société a révélé la révolution technologique nommée « télématique ».

Les transferts technologiques et la télématique

Les télécommunications et l’informatique ont un bel avenir devant eux. En effet, la télématique ne cesse d’évoluer. Les capacités de traitement de l’information et de transmission de l’information connaissent un développement rapide et progressif. Les transferts technologiques sont les services télématiques actuellement en forte croissance. En effet, grâce à ce développement, de plus en plus de tâches quotidiennes se gèrent maintenant à distance telles les commandes de machine, la gestion et l’analyse de situation, ou les relevés de compte.